24/06/2010 – Robiei – Maria-Luisa – Corno-Gries (R92 + variante)

Aujourd’hui, journée de repos.
Enfin on marche quand même, mais l’idée est de faire une petite étape comparé aux étapes précédentes.

Le programme officiel nous fait à nouveau redescendre en fond de vallée pour, demain remonter à un col avec plus de 1000m de dénivellé.
Nous décidons une petite variante, après avoir consulté notre carte :
Plutôt que de descendre dans la vallée (et dormir à nouveau dans un hôtel), nous préférons rester en montagne (enfin tout est relatif) et de faire halte à un refuge italien (Maria Luisa) pour le lendemain passer en Suisse en restant dans un domaine montagneux.

On commence déjà par faire une petite variante en passant par le lac de Zött, le contourner aux 3/4 par la gauche.
Une cascade empêche l’accès direct par la droite au sentier de montée qui se trouve dans le couloir enneigé à droite.
Enfin, quand je dis sentier, je suis gentil, car il n’y en a pas vraiment, ce que nous verrons plus tard.



Le sentier contournant le lac passe au début dans les rochers.

La pente étant très raide et la neige portant plutôt bien à certains endroits, c’est « dré dans l’pentu ».

Et tout ça, pour aller à la recherche d’une géocache (trouvée assez facilement) à l’amont, au pied du glacier.

Neige permanente à partir de Randinascia (2 156 m) jusqu’à la brêche de Valle Maggia (2 635 m) atteinte à 13 h 15.

Italie : plus aucune repère de tracé ou signalétique !

Descente rapide sur neige puis plateaux herbeux, jusqu’au barrage de Toggia.

A 15h30, nous arrivons en vue du refuge Maria-Luisa, étape de la journée.
Quand je disais que c’était une petite étape, aujourd’hui 😉
Dans 5 minutes, nous pourrons retirer nos chaussures (très) humides, nous relaxer et boire une bonne bière bien méritée après ces 5-6 heures (seulement) de marche.

Autour du refuge, une « agitation » qui ne trompe aucun randonneur.
Et sur la porte d’entrée du refuge, ce simple message :

Comme je suppose que vous ne parlez pas bien Italien, je traduis :

En Italien, « Aperto solo nei week-end fino al 26/06/2010 », cela veut dire dans notre bon Français « Ne t’arrêtes pas en si bon chemin et poursuis jusqu’au prochain refuge qui se trouve a encore plus de 2 heures de marche ».

Nouveau départ donc (par la force des choses) à 15 h 35 pour le refuge Corno-Gries, côté suisse, à 2 h 30 de marche.


La piste du col San Giacomo (2 313 m) est remontée à bonne allure (50 mn), puis sentier de flanc, traversant de nombreux couloirs raides en neige.


Arrivée au refuge Corno-Gries à 18 h 10, après 100 m de montée.
Nous arrivons donc enfin à l’étape du jour, les chaussures bien trempées par tous les névés traversés.

6 clients en tout seront bichonnés par les 2 gardien(ne)s

Nous franchirons demain le col visible en fond.

Bilan 7ème journée : pour une journée de repos, c’est raté !

Relevé GPS      distance parcourue	22,5 km
                dénivelée positive	1 333 m
                dénivelé négative	1 042 m
                Z max			2 635 m
                temps total étape	9 h 40
                temps marche effective	8 h 25
                vitesse moyenne		2,67 km/h
Via-Alpina R92 (variante) – Robiei – Maria-Luisa – Corno-Gries

Tags: , , ,

Laisser un commentaire